S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

De nouvelles conditions au cahier des charges label rouge

réservé aux abonnés

 -
« Si le cahier des charges commun aux viandes bovines sous label rouge apporte déjà des garanties en matière de bien-être animal, nous avons souhaité renforcer davantage nos engagements auprès des consommateurs », indique Jean-Pierre Bonnet. © L. Pouchard/GFA

À la demande de Limousin Promotion, le cahier des charges du label rouge des viandes de gros bovins de boucherie de race limousine est rénové, selon un arrêté du ministère de l’Agriculture paru le 6 août 2020.

Le cahier des charges du label rouge « Viande fraîche et surgelée de gros bovins de race limousine » est révisé par un arrêté du 20 juillet 2020, publié dans le Journal officiel de la République française. « Les conditions de production du présent cahier des charges complètent les conditions de production communes relatives à la production sous label rouge « Gros bovins...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le cahier des charges du label rouge « Viande fraîche et surgelée de gros bovins de race limousine » est révisé par un arrêté du 20 juillet 2020, publié dans le Journal officiel de la République française. « Les conditions de production du présent cahier des charges complètent les conditions de production communes relatives à la production sous label rouge « Gros bovins de boucherie » en vigueur […] », rapporte le ministère de l’Agriculture.

« Si le cahier des charges commun aux viandes bovines sous label rouge apporte déjà des garanties en matière de bien-être animal, nous avons souhaité renforcer davantage nos engagements auprès des consommateurs », indique Jean-Pierre Bonnet, président de l’organisme de défense et de gestion Limousin Promotion.

Cinq critères se substituent aux conditions communes

Dans l’onglet naissance-sevrage, le présent arrêté mentionne, en plus des conditions de production commune relatives au label rouge « Gros bovins de boucherie » :

  • Une durée maximale de 48 heures de présence en centre d’allotement ;
  • La possibilité, pour un animal de plus de 12 mois, de « faire l’objet d’une ou deux cessions physiques au cours de sa vie (non compris l’achat par l’abatteur) à condition de provenir d’élevages naisseurs qualifiés “fournisseurs de bovins maigres (FBM)” » ;

Concernant le bâtiment d’élevage, l’arrêté indique :

  • L’obligation de litière végétale ne peut être levée.

Au sujet du cycle prairie-étable, il précise :

  • La durée minimale de pâturage par an est de six mois (pouvant être réduit l’année de l’abattage).

Enfin, pour la maturation, l’arrête mentionne :

  • Une durée de maturation entre l’abattage des animaux et la vente au détail pour les animaux « culards » ou de conformation exceptionnelle classés E : « Le délai de maturation n’est pas réduit. Le délai s’appliquant est le même pour tous les animaux, quelle que soit leur conformation. »

« Ces conditions spécifiques font ressortir d’autant plus les exigences de production sous label rouge, l’objectif étant d’inciter les consommateurs à adhérer à ce signe de qualité », complète le président de Limousin Promotion. Ces nouveaux critères ne font toutefois pas l’unanimité auprès des éleveurs de limousines, auxquels on impose des contraintes supplémentaires. « Cela peut se comprendre, dans un contexte où le prix payé à l’éleveur ne suit pas en face », confie Jean-Pierre Bonnet.

> À lire aussi : Viande bovine, un cahier des charges rénové pour le label rouge (05/02/2020)

Lucie Pouchard
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER