S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« L’objectif : tenir l’amidon total dans la ration à moins de 25 % »

réservé aux abonnés

 - -->
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
61%

Vous avez parcouru 61% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Cette stratégie a été la bonne car elle a permis de faire plus de lait et de taux sans dégrader la marge alimentaire. Preuve que l’efficacité de la ration a été améliorée.

Dans la région, avec les rations à plat unique­ ensilage maïs très riches en amidon, nous avons un risque d’acidose élevé qui se caractérise par la difficulté à faire du TB. Lorsqu’il est impos­sible d’introduire de l’ensilage d’herbe, l’apport de coque de soja et de pulpe de betterave est très intéressant avec un effet lactogène qui permet d’aller chercher de la performance.

Il y a quelques années, des éleveurs avaient essayé d’introduire des ensilages de méteil en interculture, mais ils ont été déçus par la qualité très hétérogène de ce fourrage. L’objectif est toujours de tenir le pourcentage d’amidon­ total dans la ration à moins de 25 %. »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER