S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La volatilité plus favorable « aux Danone »

réservé aux abonnés

 - -->
L’OP livrant à l’usine Danone de Bailleul (Nord) a négocié avec l’industriel deux formules de prix : dans la première, le prix A mensuel dépend pour 50 % de l’évolution des indicateurs de marché classiques (saisonnalité, tunnel franco-allemand…) et pour 50 % d’un prix fixe de 327 €/1 000 litres ; dans la seconde, 70 % du prix dépend du marché et 30 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
31%

Vous avez parcouru 31% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’OP livrant à l’usine Danone de Bailleul (Nord) a négocié avec l’industriel deux formules de prix : dans la première, le prix A mensuel dépend pour 50 % de l’évolution des indicateurs de marché classiques (saisonnalité, tunnel franco-allemand…) et pour 50 % d’un prix fixe de 327 €/1 000 litres ; dans la seconde, 70 % du prix dépend du marché et 30 % reposent sur un prix fixe de 330 €.

Un prix proche des laiteries de la région

Sur cette base, chacune des 550 fermes adhérentes de l’OP a pu choisir, à partir de 2017, l’une des formules pour cinq ans. A priori moins soumise à la volatilité, la formule 50/50 a séduit deux tiers des producteurs. « Dans un contexte d’ateliers hors sol et de cultures spéculatives, beaucoup ont choisi de sécuriser l’atelier lait, souligne Gilles Durlin, président de l’OP. À la recherche de plus de stabilité de prix, Danone a incité à aller en ce sens. »

En 2018, le bilan du prix payé aux producteurs est pourtant en faveur de la formule 70/30, grâce à la bonne tenue des cours du beurre-poudre, surtout en début d’année. « Cette formule devient plus intéressante dès lors que la conjoncture est supérieure à 324,50 €. Dans le temps, les deux vont s’équilibrer », estime-t-il. L’écart de 1,50 €/1 000 litres est en effet minime ; un bonus de 600 € tout de même pour 400 000 litres de lait livré ! Si l’on tient compte du volume B, dont le prix est identique, quelle que soit la formule choisie, le prix 38/32 qualité super A de Danone Bailleul en 2018 est comparable à celui des autres transformateurs régionaux : 332,33 € chez Sodiaal ou 333,12 € chez Lactalis Cuincy.

Jérôme Pezon
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER