S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le pacte racial à l’épreuve du conseil en accouplements

réservé aux abonnés

 - -->
Le mot de la fin d’Alain Vuaillat, président sortant de Montbéliarde Association, en dit long sur les tensions qui empoisonne l’ambiance de la maison depuis quelques mois. « Les trois OS qui la composent envisagent le futur de Montbéliarde Association de façons différentes. Certains ont une vision minimaliste de son activité [NDLR : Umotest]. D’autres la voient comme un partenaire capable d’assurer des missions pour...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le mot de la fin d’Alain Vuaillat, président sortant de Montbéliarde Association, en dit long sur les tensions qui empoisonne l’ambiance de la maison depuis quelques mois. « Les trois OS qui la composent envisagent le futur de Montbéliarde Association de façons différentes. Certains ont une vision minimaliste de son activité [NDLR : Umotest]. D’autres la voient comme un partenaire capable d’assurer des missions pour les OS mais aussi d’être un fer de lance pour conquérir de nouveaux éleveurs dans les zones peu denses, ou des éleveurs à qui le système actuel ne convient pas (Eva Jura, Les Éleveurs montbéliards). » La structure sortie en 2017 de la réforme du RZUE est, il est vrai, exemplaire dans le paysage. Mais fragile également, car elle regroupe sous le même toit trois OS qui lui ont délégué leurs missions réglementaires (tenue du livre généalogique, orientation de la sélection, promotion)… et qui pourraient très bien les reprendre à leur compte si le pacte racial était remis en cause.

Pacte sur les missions régaliennes du RZUE

Mais là n’est pas l’objet du litige. Aucun OS ne remet en cause la mutualisation de ces missions.

Le point d’achoppement est ailleurs : le conseil en accouplements, sorti de la carte des services de l’association au printemps 2019. À la suite d’un litige sur la zone Geniatest avec quelques élevages du Territoire de Belfort, la petite cinquantaine de plans d’accouplements réalisés sur l’Hexagone par la structure était passée à la trappe. Depuis, certains imaginent de relancer ce service d’accouplements afin de garder à la structure son équipe de quatre techniciens, appelés demain, avec la révolution génomique, à réaliser moins de pointages. Le choix est d’ailleurs plébiscité sur le terrain par certains éleveurs. Sur ce sujet, le président d’Eva Jura se montre ouvert, « dans la mesure où ce service s’autofinancerait et répondrait vraiment à une demande ». En revanche, celui d’Umotest, qui assure 80 % du budget de l’association, est contre : « Les statuts de notre pacte racial disent que les services développés ne doivent pas l’être dans le champ concurrentiel de ses adhérents. À nous d’imaginer d’autres services dans ce cadre, afin de pérenniser la structure. » Le projet, en cours, de classification-reclassification des animaux en est un premier exemple.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER