S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

À l’opacité de Lactalis

réservé aux abonnés

Auditionné par les députés afin de préparer les États généraux de l’alimentation, Michel Nalet, directeur de la communication de Lactalis, a refusé de divulguer les comptes annuels du groupe. Pourtant, la loi Sapin 2, de décembre 2016, l’y oblige. D’ailleurs, le président de l’Observatoire des prix et des marges a saisi le tribunal de commerce de Laval en mars dernier. L’astreinte par jour de...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Auditionné par les députés afin de préparer les États généraux de l’alimentation, Michel Nalet, directeur de la communication de Lactalis, a refusé de divulguer les comptes annuels du groupe. Pourtant, la loi Sapin 2, de décembre 2016, l’y oblige. D’ailleurs, le président de l’Observatoire des prix et des marges a saisi le tribunal de commerce de Laval en mars dernier. L’astreinte par jour de retard peut aller jusqu’à 2 % du chiffre d’affaires journalier.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER