S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les rendements des céréales flirtent avec leur record

réservé aux abonnés

 -
Les rendements français de céréales ont progressé en 2019 selon le ministère de l’Agriculture, à l’exception du maïs (photo d’illustration). ©. Cédric Faimali/GFA

Les rendements français s’affichent globalement à la hausse en 2019, selon le ministère de l’Agriculture, à l’exception du maïs, et ce malgré les conditions climatiques.

« La production de céréales est en hausse sur un an de 13,4 % en 2019, à 71 Mt », annonce Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans sa dernière note de conjoncture diffusée le mardi 12 novembre 2019.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
16%

Vous avez parcouru 16% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« La production de céréales est en hausse sur un an de 13,4 % en 2019, à 71 Mt », annonce Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture dans sa dernière note de conjoncture diffusée le mardi 12 novembre 2019.

La production d’orge et de blé tendre en progression

Agreste estime la production de blé tendre à 39,5 Mt, soit en augmentation de 5,4 Mt (+16 %) par rapport à 2018. Le rendement de blé tendre est évalué à 79,3 q/ha, « en progression de 9,5 q/ha par rapport à la campagne précédente et de 9,1 q/ha sur la moyenne quinquennale 2014-2018 ». Le rendement est en progression sur l’ensemble de l’Hexagone, à l’exception de l’Auvergne, fortement impactée par la première vague de canicule au début de l’été. Dans cette région, le rendement attendait 51,3 q/ha, contre 58 q/ha l’an dernier.

La récolte d’orge est quant à elle estimée à 13,7 Mt, en hausse de 23 % comparée à 2018. « Pour les seules orges de printemps, la production progresse de 47,7 % sur 2018, observe Agreste. La hausse de la sole atteint 174 000 hectares en un an dont 153 000 pour les orges de printemps. » Le rendement s’élève à 70,8 q/ha, contre 63,2 q/ha en 2018. Sur la période de 2014 à 2018, la moyenne du rendement est de 63,8 q/ha.

Recul des surfaces en colza et blé dur

Au 1er novembre, la récolte de colza est estimée à 3,4 Mt, contre 5 Mt en 2018 (–31 % sur un an). « Les surfaces baissent de 512 000 ha sur un an, tandis que les rendements atteignent 31,1 q/ha, contre 30,8 q/ha en 2018, note le service de la statistique. Le recul de la sole trouve son origine dans les difficultés rencontrées lors des campagnes précédentes ainsi que dans les semis difficiles lors de cette campagne qui ont conduit à substituer d’autres cultures au colza. »

Si les surfaces de blé dur sont en berne (–105 000 ha par rapport à 2018), les rendements ont en revanche été records. La production s’élève ainsi à 1,57 Mt, en recul de 13,8 % par rapport à 2018, mais le rendement moyen atteint 62,1 q/ha, « la moyenne quinquennale de 2014 à 2018 s’établissant à 51,9 q/ha, annonce le rapport Agreste. Les régions du sud de la France connaissent une chute importante des superficies en blé dur, avec –38,9 % dans la Provence-Alpes-Côte d’Azur, –35,6 % dans le Midi-Pyrénées et –30,2 % dans le Languedoc-Roussillon. »

Baisse de rendement en maïs et tournesol

Selon Agreste, le rendement du maïs est estimé à 84,9 q/ha en 2019, contre 89,2 q/ha en 2018, « les deux canicules de l’été ayant affecté cette production ». La production de maïs grain (y compris semences) serait de 12,8 Mt (+0,5 % sur un an), tandis que celle de maïs fourrage serait en baisse (–4,7 % sur un an), à 16,3 Mt.

La production de tournesol progresse de 7 % par rapport à l’année dernière, mais reste inférieure à la moyenne de 2014 à 2018, avec 1,3 Mt. « Les surfaces sont en hausse de 52 000 ha, mais le rendement recule légèrement à 22 q/ha contre 22,4 q/ha l’an dernier », indique le ministère.

Enfin, les récoltes de protéagineux et de pommes de terre de conservation et de demi-saison sont en hausse (+16,9 % en pois sur un an, +3,7 % en soja et +8,9 % pour les pommes de terre), au contraire de celle de betteraves (–6,9 % sur un an).

J.P.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER