S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Interfel se mobilise pour garder un panier abordable

réservé aux abonnés

 -
Certains produits connaissent des variations de prix dans la situation actuelle. © C. Faimali/GFA

Interfel, l’interprofession des fruits et légumes, se mobilise pour maintenir l’offre de produits frais et composer avec l’évolution imprévue des marchés et de la consommation, notamment les quantités et les prix.

« La France est l’un des pays qui a le mieux réussi à maintenir son offre et sa consommation de fruits et légumes frais, dans un contexte fortement dégradé », se félicite Interfel ce 7 avril 2020 dans un communiqué de presse. Cette interprofession réunit 15 organisations professionnelles de l’amont et de l’aval de la filière des fruits et légumes.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« La France est l’un des pays qui a le mieux réussi à maintenir son offre et sa consommation de fruits et légumes frais, dans un contexte fortement dégradé », se félicite Interfel ce 7 avril 2020 dans un communiqué de presse. Cette interprofession réunit 15 organisations professionnelles de l’amont et de l’aval de la filière des fruits et légumes.

Fluctuation de l’offre et des prix…

L’interprofession rapporte notamment une « amplification » des mouvements traditionnellement observés à cette période de l’année en termes de quantités et de prix, « au-delà des évolutions habituelles pour des produits météo sensibles ».

« La filière met tout en œuvre pour permettre une offre large qui, même en tenant compte des évolutions de l’offre et des modifications de comportement des consommateurs, permet d’avoir une gamme de prix et de produits diversifiée », ajoute-t-elle.

… liée à des difficultés de transport et de main-d’œuvre

Des coûts de transports en hausse, ajoutés à une pénurie de main-d’œuvre peuvent en effet se répercuter sur les prix des produits de saison, estime la filière en précisant que ceux des fruits et légumes frais restent relativement stables, en particuliers pour ceux qui sont stockables.

> À lire aussi : Le virus tombe aussi dans les pommes (02/04/2020)

« De même, certains produits, qui généralement ne sont pas des fruits et légumes leaders dans la production nationale à cette période, peuvent actuellement subir des variations rapides de prix. La fraise et l’asperge, qui étaient encore récemment en gestion de crise conjoncturelle “prix”, ont pu, grâce aux efforts collectifs, retrouver un prix de référence normal à cette époque. »

> À lire aussi : Les filières de la fraise et de l’asperge en difficulté (23/03/2020)

Le secteur reste mobilisé et solidaire, pour assurer un niveau de consommation en fruits et légumes frais « permettant les équilibres alimentaires qui sont un enjeu de santé publique », et veille à une accessibilité suffisante des produites dans la situation actuelle.

J. Papin

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER