S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les frais de scolarité universitaires restent stables

réservé aux abonnés

 -
Les droits de scolarité en vue de la préparation d’un diplôme national (hors diplômes vétérinaires) dans les établissements d’enseignement supérieur agricole publics sont fixés à 1 765 euros pour l’année universitaire 2020-2021 (Photo d’illustration). © Pixabay

Un arrêté du 27 juillet 2020 fixe le montant des droits pour la prochaine rentrée universitaire.

L’arrêté signé le 27 juillet et publié le 5 août 2020 au Journal officiel par le ministère de l’Agriculture fixe le montant des droits de scolarité dans les établissements d’enseignement supérieur agricole publics pour l’année universitaire 2020-2021 (1).
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’arrêté signé le 27 juillet et publié le 5 août 2020 au Journal officiel par le ministère de l’Agriculture fixe le montant des droits de scolarité dans les établissements d’enseignement supérieur agricole publics pour l’année universitaire 2020-2021 (1).

1 765 euros

Le montant des droits acquittés par les étudiants en vue de la préparation d’un diplôme national (hors diplômes vétérinaires) s’élève à 1 765 euros en taux plein et 1 353 euros en taux réduit.

Ces montants sont identiques à ceux de l’année dernière. En cas de validation partielle, le montant des droits d’inscription acquittés pour une deuxième inscription s’élève à 910 euros.

Alexis Marcotte

(1) Sont concernés : l’Institut national des sciences et industries du vivant et de l’environnement (Agro Paris Tech), l’Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement et ses écoles internes, l’Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement (Agrosup Dijon), l’Institut d’enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et de l’environnement (Vet Agro Sup), l’École nationale vétérinaire, agroalimentaire et de l’alimentation, Nantes-Atlantique (ONIRIS), l’École nationale vétérinaire d’Alfort, l’École nationale vétérinaire de Toulouse, l’École nationale supérieure de paysage de Versailles, l’École nationale supérieure de formation de l’enseignement agricole, l’École nationale supérieure des sciences agronomiques de Bordeaux Aquitaine (Bordeaux Sciences Agro), et l’École nationale du génie de l’eau et de l’environnement de Strasbourg.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER