S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« Les livraisons d’avril sont payées 280 € »

réservé aux abonnés

 - -->
Tom Dunne
Nous espérions un prix de base moyen de 330 €/1 000 l en 2020. Les prévisionnistes annoncent plutôt 280 €/1 000 l. C’est une grande déception pour les éleveurs irlandais qui, après deux années de sécheresse, espéraient se refaire une santé. Si nous en subissons une nouvelle cette année, au pire la collecte sera équivalente à celle de l’an passé...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Nous espérions un prix de base moyen de 330 €/1 000 l en 2020. Les prévisionnistes annoncent plutôt 280 €/1 000 l. C’est une grande déception pour les éleveurs irlandais qui, après deux années de sécheresse, espéraient se refaire une santé. Si nous en subissons une nouvelle cette année, au pire la collecte sera équivalente à celle de l’an passé. Ma coopérative, Dairygold, ne demande pas une réduction des volumes mais adopte une position prudente face à la crise du coronavirus. Elle a diminué le prix du lait de 40 € depuis février. Les livraisons d’avril ont été payées 280 €, celles de mai devraient l’être à 270 €. Comme elle fabrique des produits de moyen terme (cheddar, poudres), si 2020 se termine mieux qu’elle n’a commencé, peut-être versera-t-elle un bonus en fin d’année. Pour ma part, grâce au choix de la pie rouge norvégienne et ses taux élevés, mon élevage reste rentable, au moins à court terme. Même si nous n’avons jamais connu auparavant une telle situation, je ne pense pas que le marché change fondamentalement. Pour moi, le Brexit aura beaucoup plus d’impact sur l’économie irlandaise que la crise du Covid-19.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER