S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les agneaux de Pâques dans le viseur de Welfarm

réservé aux abonnés

 -
L’association de protection animale Welfarm milite en faveur de l’interdiction du transport des animaux, dont les ovins, sur de longues distances. © E. Roussel/GFA

L’association de protection animale Welfarm relaie une enquête allemande sur les exportations en vif d’agneaux. Elle dénonce les mesures d’assouplissement prises par la Commission européenne concernant le transport des animaux vivants. Elle réitère sa demande de suspendre « les longs transports d’animaux et d’interdire le transport d’animaux non sevrés ».

Pas de repos pour les braves, ni pour les welfaristes, les associations de protection animale pendant le confinement. À quelques jours des fêtes pascales, Welfarm se fait l’écho d’une « nouvelle enquête de l’ONG (1) Animal Welfare Foundation (AWF) [qui] révèle l’horreur subie chaque année par les 3 millions d’agneaux transportés en Europe. Une situation dramatique que les fêtes de Pâques ainsi...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Pas de repos pour les braves, ni pour les welfaristes, les associations de protection animale pendant le confinement. À quelques jours des fêtes pascales, Welfarm se fait l’écho d’une « nouvelle enquête de l’ONG (1) Animal Welfare Foundation (AWF) [qui] révèle l’horreur subie chaque année par les 3 millions d’agneaux transportés en Europe. Une situation dramatique que les fêtes de Pâques ainsi que l’épidémie de Covid-19 risquent fort d’aggraver. »

Pas de compassion pour la situation des éleveurs

L’organisation évoque le transport « des agneaux non sevrés, entassés dans des camions sur des milliers de kilomètres, souvent sans nourriture ni repos, pour être finalement abattus à l’autre bout de l’Europe… » Coronavirus ou pas, Welfarm ne s’inquiète évidemment pas des difficultés que connaissent les éleveurs français à cause de l’épidémie pour écouler leurs agneaux préparés pour Pâques. Et que le confinement oblige à garder chez eux.

À lire aussi : La demande en agneaux reste chaotique pour Pâques (07/04/2020)

Welfarm critique la décision de la Commission européenne concernant le transport des animaux vivants. Et notamment les assouplissements « drastiques des procédures de contrôles » adoptés à cause du Covid-19, « autant de mesures qui ouvrent malheureusement la voie à de nombreuses dérives ». L’association de défense animale dénonce aussi « la surmobilisation des forces de l’ordre […] qui font passer les contrôles de transport d’animaux en second plan ».

E.R.

(1) organisation non gouvernementale.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER