S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La balade des AOP normandes

réservé aux abonnés

 - -->
Fromagers. Précautions sanitaires obligent, les fromagers n’ouvrent pas leurs ateliers de fabrication, mais la dégustation de fromages, accompagnée d’explications, met en valeur leurs savoir-faire et celui des éleveurs. © c.h.

C’est le deuxième été que les quatre fromages normands sous appellation proposent des visites et des adresses gourmandes aux touristes. Mots d’ordre : transparence et dégustation.

Les Français veulent savoir ce qu’ils mangent. Régulièrement au contact du grand public, les quatre fromages normands sous appellation d’origine l’ont bien compris. S’inspirant du comté et du chabichou, pour le deuxième été consécutif, les camembert de Normandie, pont-l’évêque, livarot et neufchâtel proposent aux touristes la Route des fromages AOP de Normandie. « Ce n’est pas...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les Français veulent savoir ce qu’ils mangent. Régulièrement au contact du grand public, les quatre fromages normands sous appellation d’origine l’ont bien compris. S’inspirant du comté et du chabichou, pour le deuxième été consécutif, les camembert de Normandie, pont-l’évêque, livarot et neufchâtel proposent aux touristes la Route des fromages AOP de Normandie. « Ce n’est pas un itinéraire mais un parcours jalonné de lieux de visite, que chacun compose selon ses goûts et ses envies », dit Laurine Hautot, de l’association de gestion des ODG laitiers normands. Sur le plateau de fromages, 37 restaurateurs, 9 crémiers, 4 musées, 32 producteurs fromagers(1) et 9 éleveurs. Julie Garnier est de ceux-là. Avec son frère Xavier, elle est à la tête de 50 normandes dans l’Orne. Leur lait est transformé dans la filière camembert au lait cru. Bien sûr, le but de Julie est d’expliquer le lien au terroir des fromages AOP par la race normande, le pâturage et bientôt une alimentation sans OGM. Pas seulement.

« Fière de mon métier »

« Nous sommes fiers d’appartenir à l’AOP camembert et fiers de notre métier. Nous faisons de notre mieux tous les jours. Nous ouvrons nos portes pour le montrer aux consommateurs. C’est notre façon de contre­carrer positivement les accusations de maltraitance des animaux et de pollution à l’encontre de notre profession. »

Les visiteurs rentrent en contact avec l’éleveuse par l’office de tourisme de son secteur ou par le site internet(2) sur lequel ses coordonnées sont indiquées comme celles des 90 autres participants. Les quatre AOP ont choisi de communiquer via ce site et les offices de tourisme normands. Quarante mille cartes y sont mises à disposition dont vingt mille déjà écoulées en avril. Deux guides sont également remis : un pour les adhérents et un pour les professionnels du tourisme. Un bilan du nombre de visiteurs sera fait cet automne. L’objectif est de consolider la démarche, mais aussi de la diversifier par de véritables circuits à la journée incluant une activité touristique.

Claire Hue

(1) Éleveurs fromagers en vente à la ferme et les fromageries Gillot, Graindorge et Isigny en boutique ou visite.(2) routedesfromagesdenormandie.fr

Julie Garnier, en AOP camembert dans l’Orne  © c.h.
Parler vrai. Les cahiers des charges des AOP sont une garantie pour les consommateurs. C’est, entre autres, le message que veulent faire passer les AOP normandes avec leur route des fromages. © c.h.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER