S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La demande est de retour

réservé aux abonnés

 -
Source : observatoire de l’Eleveur laitier

Le réveil de la demande semaine 41 se confirme, avec à la clef +10 € de la cotation Spot.

Le retour aux achats des industriels du lait sur le marché du lait Spot pour compléter leur propre collecte et répondre à la demande du marché se confirme. Il aura donc fallu plus d’un mois après le pic de la demande semaine 36, retombé ensuite pour retrouver une situation qui n’est que normale à cette période de l’année. Tous les secteurs à l’exception des produits industriels tirent cette demande...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le retour aux achats des industriels du lait sur le marché du lait Spot pour compléter leur propre collecte et répondre à la demande du marché se confirme. Il aura donc fallu plus d’un mois après le pic de la demande semaine 36, retombé ensuite pour retrouver une situation qui n’est que normale à cette période de l’année. Tous les secteurs à l’exception des produits industriels tirent cette demande : le lait de consommation, les produits ultra-frais et même les fromages.

Reprise de la collecte encore molle

En face côté offre, la collecte amorce sa courbe ascendante toujours mollement pour l’instant. Dans ce contexte le prix du lait Spot qui avait repris 20 € semaine 41, gagne à nouveau un bon 10 € à 340 € / 1000 litres départ quai usine dans l’Ouest (voir les cotations des autres régions sur notre site : www.prosdulait.fr ).

Ce retour de la demande serait général en Europe. Reste à savoir si ce signe encourageant va perdurer avec la crise économique toujours devant nous dans le contexte sanitaire du Covid.

Comme au cours des dernières semaines, la quasi-totalité du lait d’excédent s’est vendue dans l’Hexagone. La faute au niveau de prix du lait Spot français trop élevé. Il y a néanmoins eu quelques achats côté espagnol de lait entier. Ce n’est pas le cas de l’Italie qui n’achète avec parcimonie que du lait écrémé sur le marché Spot. Ses quelques achats de lait entier se font sur l’Allemagne.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER