S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La cotation reprend de 20 €

réservé aux abonnés

 -

Le réveil de la demande semble se confirmer, avec à la clef face à une offre peu abondante, un rebond de 20 € de la cotation Spot.

On retrouve pour la semaine 41 les mêmes ingrédients que la semaine 40 mais avec, au final, une conclusion bien différente. Il n’y a de nouveau pas eu beaucoup de lait d’excédent proposé par les industriels français… Logique somme toute, alors que la collecte est encore dans son creux et aborde tout juste sa phase ascendante.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

On retrouve pour la semaine 41 les mêmes ingrédients que la semaine 40 mais avec, au final, une conclusion bien différente. Il n’y a de nouveau pas eu beaucoup de lait d’excédent proposé par les industriels français… Logique somme toute, alors que la collecte est encore dans son creux et aborde tout juste sa phase ascendante.

Du lait qui reste en France

Du côté de la demande, le dynamisme retrouvé des acheteurs est toujours au rendez-vous. De bon augure pour la suite. Et cela pour tous les secteurs d’activité : lait de consommation, ultra-frais, produits industriels. Mais cette fois-ci, contrairement à la semaine précédente où les acheteurs avaient des oursins dans les poches, les prix ont suivi. La cotation du lait Spot reprend 20 € dans toutes les régions à 330 € / 1 000 l départ quai usine dans le Grand Ouest (voir les cotations des autres régions sur notre site www.prosdulait.fr).

Comme au cours des dernières semaines, la quasi-totalité du lait d’excédent s’est vendue dans l’Hexagone. La faute toujours à un niveau de prix du lait Spot français trop élevé. Les acheteurs italiens, espagnols, belges ou allemands trouvent bien moins cher chez eux ou ailleurs.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER