S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Encore 10 € de mieux du fait de la rareté de l’offre

réservé aux abonnés

 -
Source : L’observatoire du lait Spot de l’Éleveur laitier

De la semaine 18 à 21, la cotation du lait Spot a repris 35 €.

Comme pour la semaine 20, l’offre de lait sur le marché Spot ne s’emballe pas. Cela se traduit par une tendance générale à la hausse de l’ordre de 10 € à 230 €/1 000 1 départ quai usine dans l’Ouest (www.prosdulait.fr). Voyez-y l’effet d’une collecte qui n’est clairement pas en phase et en deçà des prévisions des laiteries. L’une d’elle dans l’Ouest...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
37%

Vous avez parcouru 37% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Comme pour la semaine 20, l’offre de lait sur le marché Spot ne s’emballe pas. Cela se traduit par une tendance générale à la hausse de l’ordre de 10 € à 230 €/1 000 1 départ quai usine dans l’Ouest (www.prosdulait.fr). Voyez-y l’effet d’une collecte qui n’est clairement pas en phase et en deçà des prévisions des laiteries. L’une d’elle dans l’Ouest annonce même un -8 %. Pas sûr que cela reste en l’état dans les prochaines semaines avec l’effet des précipitations sur la pousse de l’herbe. Mais le pic sera passé.

Demande pour les produits basiques toujours là

À ce niveau de prix du lait Spot toujours très faible, les industriels ne se pressent pas non plus pour vendre un lait qu’ils ont acheté bien plus cher. D’après les premières données de notre observatoire (www.prosdulait.fr) le lait à 38/32 super A est payé dans l’Ouest en mai 314,80 €/1 000 1 chez Sodiaal (avec un -20 de saisonnalité), 320,78 € chez Savencia OP Cleps, 334,97 € chez Lactalis OPLGO et 349,57 € chez Bel. Ces transformateurs font donc tourner à plein leurs usines et sont aidés en cela par la demande des GMS en produits basiques (beurre plaquette, yaourt, lait liquide…) qui reste forte. Et cette dernière devrait le rester tant que le débouché RHF sera HS.

À noter aussi semaine 21, une demande du marché italien qui se réveillerait.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER