S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

FMB Sud Ouest prêt à aller en justice

réservé aux abonnés

 -
Le siège du groupe Savencia à Viroflay (Yvelines) Photo Claire.Hue

L’OP entend bien faire respecter la formule de prix signée dans son contrat avec Savencia. Un peu moins de 10 €/1 000 l non payés au T1 sont en jeu.

Le prix politique imposé depuis janvier par Savencia reste en travers de la gorge à FMB Sud-Ouest. Et pour cause début 2019 l’industriel a fait avec cette OP transversale ce qu’il a toujours pour l’instant refusé aux OP Sunlait. Il a signé un avenant au contrat-cadre l’engageant sur une formule contractuelle de détermination de son prix du lait conforme aux obligations de la loi Sapin II et surtout de la loi Egalim. Élaboré...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
21%

Vous avez parcouru 21% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le prix politique imposé depuis janvier par Savencia reste en travers de la gorge à FMB Sud-Ouest. Et pour cause début 2019 l’industriel a fait avec cette OP transversale ce qu’il a toujours pour l’instant refusé aux OP Sunlait. Il a signé un avenant au contrat-cadre l’engageant sur une formule contractuelle de détermination de son prix du lait conforme aux obligations de la loi Sapin II et surtout de la loi Egalim. Élaborée après deux ans de négociations, cette formule fait que le prix payé aux producteurs dépend contractuellement et pas seulement verbalement comme pour les « Sunlait », du mix produits de l’entreprise et d’autant d’indicateurs des marchés. Il inclut aussi pour les PGC France une part liée à des indicateurs de coûts de production (Ipampa) et de marges (Indice MILC).

340 € payés au lieu de 349,40 € au premier trimestre

Si au cours de l’année 2019, l’application de cette formule de prix a été conforme aux engagements signés, il n’en est plus de même depuis janvier pour les 75 exploitations Savencia (27 ml) de l’OP FMB Sud Ouest. « Nous aurions dû être payés au premier trimestre sur un prix de base 38/32 de 349,40 €/1 000 l d’après la formule. Mais nous avons reçu 340 € » explique Serge Lagahe, président de l’OP FMB et producteur Savencia. Et de dénoncer la décision unilatérale du transformateur de s’affranchir du contrat signé pour imposer une baisse du prix du lait.

L’écart est encore plus accentué pour avril, mois pris dans la tourbillon de la crise des marchés liée au coronavirus. Savencia paiera sur la base de 315 € déduction faîte des 20 € de saisonnalité (qui seront reversés cet été) au lieu des 350 € calculés d’après la formule.

Si l’OP FMB Sud Ouest dit « ne pas s’opposer à discuter avec l’industriel pour s’adapter au contexte particulier actuel », elle entend bien faire respecter la formule de prix du lait signée pour la période antérieure au Covid-19… Le premier trimestre donc. Deux lettres lui ont été envoyées en ce sens, la première début mars, la seconde début avril… Sans réponse à ce jour. D’où le communiqué de presse publié le 14 avril pour dénoncer l’attitude de Savencia. À défaut d’obtenir une réponse positive, ce n’est pas au médiateur des relations commerciales que FMB Sud Ouest compte s’adresser. Fort du contrat signé, l’OP envisage plutôt une action en justice.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER