S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Sodiaal franchit le Rubicon

 - -->
Criel« © Cédric FAIMALI

Bonus. Le numéro un de la coopération laitière prend ses distances avec les grilles interprofessionnelles. D’autres pourraient le suivre.

Les entorses aux grilles qualité des interprofessions laitières régionales (Criel) n’étaient jusqu’alors que de rares exceptions. La décision de Sodiaal de franchir le pas marque un tournant qui devrait entraîner d’autres acteurs majeurs. Lactalis y réfléchit déjà. À l’heure où l’offre se segmente avec des collectes de lait identifié (sans OGM, 120 jours de pâturage&hellip...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les entorses aux grilles qualité des interprofessions laitières régionales (Criel) n’étaient jusqu’alors que de rares exceptions. La décision de Sodiaal de franchir le pas marque un tournant qui devrait entraîner d’autres acteurs majeurs. Lactalis y réfléchit déjà. À l’heure où l’offre se segmente avec des collectes de lait identifié (sans OGM, 120 jours de pâturage…), cette évolution n’est-elle pas inéluctable ? Elle renvoie les Criel à d’autres missions. « Ils restent majeurs à nos yeux, insiste Damien Lacombe, président de Sodiaal. Ils doivent se recentrer sur les vrais sujets de la filière : déprise laitière, renouvellement des générations, et surtout quête de valeur ajoutée pour booster le prix du lait. Il est essentiel pour cela de réussir à décliner le plan filière en régions. » Et il y a du pain sur la planche pour y faire adhérer la RHF.

Prix de base identique pour tous les sociétaires

Dans le cas de Sodiaal, la prise de distance avec les grilles Criel est la conséquence de la volonté de la coopérative d’afficher un prix de base mensuel identique pour toutes les régions. Ce n’était pas le cas avant, au grand dam de ses sociétaires qui demandaient plus de transparence et de cohérence.

Le fait est que si le prix de base Sodiaal dans le Grand Ouest et dans le Grand Est s’entendait comme du super A (moins de 50 000 germes, moins de 250 000 cellules, et 800 spores butyriques), dans la moitié sud s’y ajoutaient des bonus sur tout ou partie de ces critères de qualité. D’où, jusqu’alors, un prix de base plus faible dans le Sud-Ouest ou le Sud-Est… Mais, au final, un prix payé TPQC peu différent.

Plus d’impact dans la moitié sud

Si le prix de base Sodiaal devient unique, les régions garderont la possibilité d’y affecter une saisonnalité pour coller à leurs besoins. Une différence subsistera néanmoins : le prix A/B annoncé s’entend sans la prime de froid dans l’Ouest (3,05 €) et l’Est (3,70 €), mais avec ailleurs (3,05 €).

Dans le Grand Ouest, la nouvelle grille Sodiaal voit la prime contrôle laitier disparaître (1,524 €/1 000 litres), noyée dans le prix de base. Dans le Grand Est, rien ne change. Quasiment pas de changement non plus dans le Nord, sinon la prime butyrique maison passée de 1 à 2 €.

La petite révolution vaut pour les grilles des trois régions Sud-Ouest, Auvergne et Sud-Est, fusionnées en une seule. Harmonisation oblige, le paiement des grammes de TB et TP à plusieurs seuils est abandonné. Tous les différentiels au-dessus ou au-dessous de 38/32 seront payés respectivement + ou - 2,70 € et + ou - 5 €/1 000 litres. Le Sud-Ouest voit aussi sa prime contrôle laitier (2,40 €) et son bonus multicritère (+ 8 €) rognés, alignés sur ceux pratiqués dans le Sud-Est, respectivement + 1,50 et + 6 €.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER