S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« Sortons de la crise Covid -19 en adhérant aux OP »

réservé aux abonnés

 -
Cédric FAIMALI

Au sortir du Covid et d’un prix du lait qui a baissé, FMB reprend ses credo. Les producteurs doivent adhérer aux OP et les coopératives tirer le prix du lait vers le haut.

Réunis pour la première fois depuis le début de la crise du Covid-19, les conseils d’administration de France MilkBoard Grand Ouest et Normandie s’interrogent via un communiqué de presse. « Les producteurs seraient-ils en train de payer les surcoûts de la transformation laitière dûs au Covid-19 ? »… Allusion au prix du lait qui a baissé pour les OP Lactalis en juin [NDLR : du fait de la formule...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
30%

Vous avez parcouru 30% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Réunis pour la première fois depuis le début de la crise du Covid-19, les conseils d’administration de France MilkBoard Grand Ouest et Normandie s’interrogent via un communiqué de presse. « Les producteurs seraient-ils en train de payer les surcoûts de la transformation laitière dûs au Covid-19 ? »… Allusion au prix du lait qui a baissé pour les OP Lactalis en juin [NDLR : du fait de la formule de prix Lactalis pourtant signée par FMBGO intégrant 30 % de valorisation beurre-poudre qui a chuté de 60 €/1 000 1, soit mécaniquement une baisse de 18 €/1 000 1 du prix du lait]. Ce prix du lait avait baissé avant chez Savencia et Sodiaal du fait d’une saisonnalité négative (appelée normalement à être reversée cet été).

« Viser une formule de prix plus rémunératrice »

Pour FMB, il est indispensable que la situation évolue rapidement au sortir de la crise. « Les OP doivent se regrouper massivement pour réguler les volumes en France. » Le credo n’est pas nouveau pour FMB qui adhère à France OP Lait, réseau composé de 18 OP laitières regroupant 6 200 producteurs et représentant 2,7 milliards de litres de lait.

FMB dit aussi que « les OP doivent viser une formule de prix plus rémunératrice en France. À défaut : comment installer des jeunes à 320 €/1 000 litres demain ? »

FMB pointe aussi du doigt les coopératives, une cible qui n’est pas nouvelle pour elle. « Il y a cinquante ans, elles ont vu le jour pour créer de la valeur aux produits laitiers. Les coopératives françaises doivent tirer le prix vers le haut comme le font celles du nord de l’Europe. » C’est au passage le défi que s’est donné Sodiaal dans son plan Value 2025.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER