S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les Maîtres Laitiers demandent une réduction des volumes de 3 % en avril

réservé aux abonnés

 -
La chute de la RHF impacte l’activité des Maîtres Laitiers du Cotentin. c.hue

La coopérative manchoise l’établit par rapport aux livraisons de mars 2020 du producteur. En mai, les volumes devront être équivalents à ceux de mars.

Spécialisée dans l’ultrafrais, la coopérative Les Maîtres Laitiers du Cotentin est impactée par la chute du marché de la restauration hors foyer, liée au confinement depuis le 18 mars. C’est qu’elle réalise habituellement 35 % de son chiffre d’affaires avec France Frais. Sa filiale de distribution en restauration hors foyer enregistre une baisse d’activité de 50 %. Certes, parallèlement...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Spécialisée dans l’ultrafrais, la coopérative Les Maîtres Laitiers du Cotentin est impactée par la chute du marché de la restauration hors foyer, liée au confinement depuis le 18 mars. C’est qu’elle réalise habituellement 35 % de son chiffre d’affaires avec France Frais. Sa filiale de distribution en restauration hors foyer enregistre une baisse d’activité de 50 %. Certes, parallèlement, les commandes des GMS augmentent mais pas suffisamment pour compenser la RHF en chute libre. MLC demande donc à ses adhérents de réduire de 3 % les livraisons d’avril par rapport à mars 2020 et que celles de mai soient égales à celles de mars 2020.

Prix du lait minoré de 200 €/1000 l

« Entre les mois de mars et mai, la coopérative a toujours une hausse de collecte de 3 % qu’elle souhaite cette année écrêter vu les circonstances », indique Laurent Hédou, le responsable de collecte. Tous les quatre jours sur le compte extranet, MLC indique à chaque producteur où en sont ses livraisons par rapport à mars. Sur les volumes livrés au-delà de ce qui est demandé, le prix de base d’avril sera minoré de 200 €/1000 l. Pour les livraisons de mai, les règles restent encore à définir.

Comme les années précédentes, la coopérative gère ses excédents par le lait UHT, avec en plus, cette année, son débouché avec la Laiterie Saint-Denis-de-l’Hôtel. Des contrats de poudre de lait sont la variable d’ajustement.

Claire Hue
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER